Le tourisme de mémoire : Le combat pacifique d’une région.

La nouvelle région des Hauts-de-France (anciennement Nord-Pas-de-Calais et Picardie) est une terre qui, par sa situation géographique avantageuse, a eu une importance historique. Elle fut témoin de grands évènements qui marquèrent à jamais son paysage et l’imaginaire des Français : De la Bataille d’Azincourt de 1415 à l’Opération Dynamo de la Seconde Guerre mondiale récemment mis en lumière par Christopher Nolan, dans le film « Dunkirk ».

Du coquelicot au bleuet, la paix est l’affaire de tous !
Depuis quatre ans nous assistons au grand retour de nos alliés américains, australiens, canadiens, etc. Ce sont des millions de curieux qui foulent cette terre où jadis combattirent vaillamment leurs ancêtres. Il n’est pas question ici de thanatourisme, car c’est notre paix commune que nous festoyons aujourd’hui.

Une paix en or.
C’est une grande fête cosmopolite où toutes les nations sont invitées à célébrer. C’est un évènement jouissant d’une visibilité à l’échelle internationale, une occasion en or pour les professionnels du tourisme et pour l’ensemble de notre économie.

L’échiquier du Marketing territorial.
L’idée ne suffisant pas, il est nécessaire de savoir attirer, mais aussi accueillir ces touristes de plus en plus exigeants. Il faut dire aussi que la concurrence est de plus en plus féroce, tout le monde veut profiter de cette percée de soleil médiatique offerte par le centenaire. En ce sens, les villes et les régions doivent faire preuve d’inventivité et de flair pour savoir se renouveler et proposer des séjours qui sortent du lot et qui valent le déplacement. 

La mémoire des Hauts-de-France.
A quelques mois du centenaire de l’Armistice (le 11 novembre 2018), un évènement qui conclura cette grande période de célébrations, nous avons voulu savoir ce que proposaient concrètement les Hauts-de-France, en tourisme de mémoire. Ce petit guide-maison n’a aucune prétention et il ne fait que survoler pour vous quelques destinations phares et plébiscitées par les visiteurs du monde entier.

Une ville martyre.
Au lendemain de la Grande guerre, la ville d’Arras fut détruite à 80%. Mais rassurez-vous ! Ses magnifiques places furent reconstruites à l’identiques. Cette gueule cassée a obtenu dès 1919 le statut de « Ville martyre » et mérita, pour son courage et son abnégation, la Légion d’honneur. Le potentiel touristique de cette cité ne se résume pas à ses places, qui furent tout de même sacrées « Monument préféré des Français » en 2015.

Their name liveth for evermore.
Pour vous plonger dans la Bataille d’Arras, nous vous conseillons de visiter les Carrières Wellington et la Crête de Vimy (située à une quinzaine de minutes d’Arras). L’an dernier, en avril, les Canadiens vinrent nombreux célébrer le centenaire de cette bataille où naquit symboliquement leur nation et où se dresse depuis 1936, un monument impressionnant, le plus important à l’extérieur de leurs frontières.

Le triptyque de la mémoire.
Toujours dans le Pas-de-Calais, la commune d’Ablain-Saint-Nazaire ne propose pas un mais deux monuments d’exceptions : Le Mémorial international Notre-Dame-de-Lorette (souvent appelé l’Anneau de la mémoire) et la Nécropole nationale du même nom. Cette dernière est la plus grande de France et est un lieu chargé en émotions, étant la dernière demeure de près de 43 000 soldats tombés dans les grandes Batailles de l’Artois.

La Picardie au cœur de l’histoire.
Poursuivons notre pèlerinage vers la Picardie où nous retrouvons le Mémorial franco-britannique de Thiepval et l’Historial de la Grande Guerre, celui-ci située à Péronne. Il est intéressant de préciser que cet Historial est conséquent. Il est en fait un musée d’histoire de la Première Guerre Mondiale, un centre international de recherches et de documentation.

Laissez-vous guider par les Totems de la liberté.
Après toutes ces visites, vous réaliserez l’enjeu de ces batailles dans la victoire alliée. 

Les Hauts-de-France ont un réel potentiel, il suffit de le sublimer !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top
%d blogueurs aiment cette page :