Pourquoi vous préparer à l’arrivée des voitures électriques ?

Il y a quelques années, les voitures électriques faisaient parties d’une dimension lointaine, presque futuriste. Pourtant, nous entrons bel et bien aujourd’hui dans l’aire de la mobilité électrique. Vous n’y croyez pas ? Vous allez pourtant devoir prendre en compte ce moyen de transport pour adapter vos entreprises et collectivités.

E-TOTEM Bornes de recharge pour véhicules électriques

Crédit photo : E-totem 

Une croissance des ventes

En 2018, on enregistrait un bond de 25% des ventes de véhicules 100% électriques. En janvier 2019, on constatait une progression des ventes de 93% par rapport à janvier 2018. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : les véhicules électriques commencent à être de plus en plus présents dans l’esprit des français, ainsi que sur nos routes ! Notre gouvernement a d’ailleurs l’ambition d’atteindre le million de véhicules rechargeables, dont 600 000 en 2022.

La voiture électrique : voiture du futur ?

La voiture électrique est-elle la voiture du futur ? Il est pour le moment difficile de répondre à cette question puisqu’elle présente des avantages, mais aussi des inconvénients. Bien que les ventes soient en croissance, les véhicules thermiques représentent pour le moment la majorité des véhicules vendus.

L’un des principaux avantages de la voiture électrique est qu’elle ne rejette pas de CO2, gaz responsable du réchauffement climatique. Elle ne rejette pas non plus de polluants dans l’atmosphère et contribue donc à la qualité de l’air en ville et sur les routes.

Cependant, et pour l’instant, l’impact environnemental des batteries de ces véhicules demeure un problème. La production et le recyclage de ces batteries sont remis en cause et sujets aux débats.

Autre alternative aux véhicules thermiques, les véhicules hydrogènes, propulsés par de l’électricité produite à partir d’hydrogène et d’oxygène. En d’autres termes, ce sont des moteurs “propres” qui n’émettent ni dioxyde de carbone, ni polluants atmosphériques. La solution “hydrogène” serait d’ailleurs étudiée notamment pour les trains fonctionnant encore au diesel. Cependant, comme vous le comprendrez plus bas, le gouvernement français a choisi de mettre en place immédiatement des mesures en faveur des véhicules électriques.

Aujourd’hui, les voitures électriques se présentent donc comme une solution pour lutter contre le réchauffement climatique. Les industries doivent cependant encore fournir des efforts pour limiter l’impact environnemental des batteries, mais aussi sur la provenance de l’énergie permettant de recharger les véhicules.

Un gouvernement en faveur de la mobilité électrique

Conscient des avantages de la mobilité électrique, Emmanuel Macron a récemment présenté les ambitions françaises dans le développement de la mobilité électrique. Certains dispositifs pour les entreprises et particuliers devraient être intégrés prochainement :

Électrification des flottes des entreprises

« Un véhicule neuf sur deux est acheté par une entreprise ». Afin de permettre l’introduction des véhicules électriques au sein des entreprises, une décote est envisagée afin d’égaliser leurs tarifs avec ceux des véhicules thermiques.

Le rapport préconise également aux entreprises d’offrir la recharge des véhicules à leurs employés. Un point qui permettra aux entreprises de limiter les coûts d’investissement pour l’installation des bornes de recharge.

Maintien du bonus écologique pour encore 3 ans minimum

Le bonus écologique permet de réduire l’écart des tarifs entre un véhicule thermique et un véhicule électrique, encourageant ainsi les personnes à se tourner vers des véhicules moins polluants. Emmanuel Macron a annoncé vouloir reconduire ce bonus pour encore au moins 3 ans afin d’accompagner la croissance des ventes de véhicules électriques en France.

Accroître le réseau de points de recharge

Afin de réduire les freins relatifs à la question du manque des points de recharge des véhicules électriques, plusieurs améliorations vont être mises en place. Parmi celles-ci, le passage de 6 à 3 mois du délai d’autorisation d’installation d’une borne de recharge dans une copropriété. 100 000 points de recharge sont également attendus pour 2022 afin de pouvoir satisfaire les acheteurs de véhicules électriques.

Des avantages réservés exclusivement aux véhicules électriques

Toujours dans cet objectif de favoriser la mobilité électrique, le gouvernement envisage également des dispositifs de gratuité de stationnement pour les modèles à faibles émissions.

Un travail sur les batteries

Comme évoqué plus haut, les batteries des véhicules électriques restent problématiques et font l’objet de plusieurs débats.

Le gouvernement français a donc annoncé un investissement de 700 millions d’euros au cours des cinq prochaines années afin de développer une filière européenne de la batterie, aux côtés de l’Allemagne.

D’un autre côté, il est prévu qu’un démonstrateur industriel de traitement et de valorisation des batteries au lithium permette de recycler et de valoriser les batteries des véhicules électriques.

Une programme d’aide pour l’achat de bornes de recharge

Il existe également un programme d’aide permettant de financer une partie de l’achat de bornes de recharge pour les véhicules électriques. Le montant de l’aide dépend essentiellement du type de bénéficiaire qui fait la demande.

Les voitures électriques restent aujourd’hui bien moins vendues que les véhicules thermiques. On constate cependant une progression des ventes, mais aussi et surtout une volonté de la part du gouvernement français à s’inscrire dans une démarche de mobilité électrique. Il va sans dire que les voitures électriques ont de grandes chances de remplacer de plus en plus les véhicules thermiques. Dans ce sens, et afin d’anticiper cet avènement, les entreprises et collectivités vont devoir s’adapter à ce bouleversement et mettre en place des actions pour répondre aux besoins des usagers et employés.

Comment vous préparer ? Nous vous donnerons nos conseils et astuces dans le prochain article.

Laissez un commentaire