L'intégration du sport à la ville : vertus et bienfaits des équipements sportifs urbains

Le désir de pratiques sportives et ludiques est directement lié aux moyens dont les habitants d’une commune disposent pour exercer ces activités physiques. Les chiffres d’une enquête nous indiquent quelques attentes fortes des français en matière d’équipements sportifs d’extérieurs, notamment des espaces en accès libre pour un usage plus autonome. Néanmoins il est intéressant de constater que si des projets d’aménagements sportifs urbains semblent en premier lieu répondre à de fortes envies de pratique du sport en ville, ces équipements sont aussi des investissements à forte rentabilité potentielle pour la commune qui les fait installer. Un amortissement qui se mesure en dynamisme, qualité de vie et visibilité.

Santé et cohésion sociale à l’honneur

La pratique régulière d’une activité physique et sportive est bénéfique voire nécessaire à la bonne santé (1). Il semble tout à fait naturel d’encourager les habitants d’une commune à s’approprier les équipements sportifs que l’on met à sa disposition. Et c’est aussi un défi auquel sont confrontés de nombreux élus: d’un côté on souhaite l’accessibilité pour tous mais d’un autre côté on veut prendre en compte les besoins de chacun. Il existe aujourd’hui des équipements sportifs innovants et inclusifs qui permettent d’encourager différents usages tout en prenant en compte le développement durable (durabilité, maîtrise du foncier, mixité): on parlera de terrains multi-sports, d’aménagements sportifs modulables, de petits terrains de grands jeux ou encore d’espaces de formations et de préparation athlétiques (EFPA) (2) combinant pistes, parcours et agrés.

L’inscription du sport en ville: un modèle urbain global révélateur de qualité urbaine

L’aménagement des espaces publics et la mixité des usages, notamment la pratique des sports urbains, sont aujourd’hui des enjeux majeurs pour les municipalités. Les villes peuvent agir sur leurs axes de circulation : le partage des voies ou la suppression du stationnement bilatéral permettent d’assurer une meilleure sécurité des sportifs. Ainsi, la piétonisation vise à faciliter les mobilités douces et l’activité physique des usagers, et le désencombrement des rues autorise l’aménagements de parcours sportifs urbains. Ces tentatives d’inscription du sport dans la ville participent plus généralement à des exigences en hausse sur la qualité du cadre de vie : le besoin d’espaces arborés, la diminution du trafic automobile et donc l’amélioration de la qualité de l’air et de l’espace sonore.

Quand la pratique des sports urbains devient support de communication

Bien entendu l’intégration du sport à la ville bénéficie d’abord à ses administrés: équipements sportifs mis à la disposition du plus grand nombre, bénéfice pour la santé, cohésion sociale. Mais lorsqu’il est bien mis en valeur, un aménagement sportif urbain peut devenir un véritable pôle d’attractivité. Organisation d’évènements, design unique, animation, dynamisme : autant de raisons d’attirer de nouveaux usagers souhaitant s’imprégner de l’ambiance locale. L’organisation d’un événement sportif est une véritable vitrine qui stimule l’activité économique d’une collectivité et de ses commerçants, et qui permet de créer de la convivialité. Cela peut se manifester sous la forme d’équipements sportifs éphémères:  des installations sportives démontables, conçues en matériaux légers, sont installées puis désassemblées rapidement.

C’est d’ailleurs ce qu’a démontré en substance la création d’un label « ville active et sportive » qui récompense les meilleurs initiatives pour le développement du sport dans les espaces urbains. Bénéficiant d’une image très positive auprès de la population, ce label véhicule l’image d’une commune « dynamique », « à l’écoute de ses habitants » et « plus jeune ».

(2) Source: EFPA: Complément technique n°22, septembre octobre 2011, Le Moniteur

Laissez un commentaire