La LED aux yeux de tous !

La DMLA(Dégénérescence maculaire liée à l’âge) affecterait 25 à 30 millions de personnes dans le monde  Cette maladie de l’œil serait la principale cause de malvoyance chez l’adulte dans les pays industrialisés.

Dans le cas de la DMLA tout s’échelonne. La gêne se manifeste un œil à la fois. Cette maladie a une cible très précise : votre vision centrale qui deviendra progressivement floue, en affectant la Macula située au centre de la Rétine.

La DMLA étant une maladie chronique, il est important d’être réceptif à ses manifestations. Il  y a la sensation de ne jamais avoir un éclairage suffisant, signe d’une acuité visuelle amoindrie, les pages blanches vous paraîtront étrangement jaunies, les couleurs ne seront pas les mêmes d’un œil à l’autre( selon l’œil sain et l’œil malade), vous ne percevrez pas les contrastes de la même façon…Si vous avez l’un ou l’autre de ces symptômes et désirez un diagnostic( le plus tôt sera le mieux !) prenez rendez-vous avec votre ophtalmologiste.

« En 2010, l’ANSES a considéré que deux risques devenaient préoccupants avec l’emploi généralisé des LED : l’effet toxique de la lumière bleue sur la rétine et le risque d’éblouissement »

Il y a plusieurs facteurs pouvant expliquer l’apparition de ce problème oculaire, il y a par exemple l’hérédité, le vieillissement et les habitudes de vie. La LED( diode électroluminescente) que nous retrouvons de plus en plus au quotidien (à la maison, au travail ou dans nos villes) pourrait être un de ses éléments déclencheurs.

 La LED a de multiple qualités, mais elle peut s’avérer dangereuse si elle n’est pas utilisée correctement. Le plus important est de ne pas subir un contact direct avec la source lumineuse, la lumière bleue n’est pas bonne pour l’homme et sa rétine. Pour ce faire vous pouvez installer une grille de défilement ou un diffuseur.

«  L’exposition à la lumière bleue pourrait être un des facteurs à l’origine de certaines pathologies telles que la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). »

En matière de luminosité, il faut prendre en considération les risques d’éblouissements ou de scintillements (papillotemenst ou Flicker en anglais) qui viendraient impacter le bien-être de l’individu et accroitre les risques d’accidents. Dans certains métiers, il est devenu naturel de se protéger en adoptant des lunettes filtrantes de protection par exemple.

« Quelle que soit la technologie d’éclairage, les normes NF EN 12464 et NF X 35-103 font office de bonnes pratiques qu’il convient de respecter. Celles-ci s’appliquent également aux éclairages LED. Afin de limiter les risques de lésions de l’œil, il est recommandé d’utiliser des LED ou des luminaires à LED classés GR0 ou GR1 selon la norme EN 62471. »

Faites-le test de la grille d’Amsler ici : https://www.atousante.com/aptitude-inaptitude/aptitude-travail-pathologie/dmla-test-avec-grille-amsler/

à noter que « Si en observant la grille d’AMSLER, les lignes vous semblent courbes, il faut consulter rapidement un médecin spécialiste de la vue pour rechercher une dégénérescence liée à l’âge. »

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top
%d blogueurs aiment cette page :