L’économie circulaire : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. »

Bouteille-recyclage

« Selon une étude publiée en 2015 par une équipe des universités de Géorgie et de Californie, à Santa Barbara (États-Unis), depuis 1950 (décennie qui a vu l’avènement de la production de masse de matières plastique), plus de 8,3 milliards de tonnes de plastique ont été produites. Les chercheurs ont estimé à 6,3 milliards de tonnes la quantité de déchets plastique existants, dont seulement 9 % ont été recyclés et près de 80 % accumulés dans les décharges, la nature et les océans (source : Science Advances). »[1]

Notre consommation effrénée de plastique couplée à une mauvaise gestion laissent présager le pire pour nos océans…Effectivement en 2050, le plastique aura prédominance sur la vie qu’elle abrite.[2] Une déclaration alarmante qui ne devrait pas nous « laisser sur notre faim »[3], mais qui devrait au contraire nourrir le débat pour que nous puissions un jour ne plus nous en inquiéter.

Une idée lumineuse, l’économie circulaire.

Nous savons déjà recycler le plastique, alors pourquoi ne pas valoriser cette alternative ? À défaut de le voir disparaître, la perspective de lui donner une seconde vie est plutôt intéressante, n’est-ce pas ? Elle a au moins le mérite de ne pas accentuer sa production et évite d’aggraver le problème et ça c’est déjà très bien ! Chez Candéliance, nous aimerions vous parler ou peut-être vous faire découvrir le concept d’économie circulaire.

“L’économie circulaire est un système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en permettant le bien-être des individus.”[4]
Ce concept (celui de l’économie circulaire) eut un véritable écho qu’à partir de l’an 2000. Il faut dire que nous n’avons jamais autant entendu parlé d’enjeux environnementaux, climatiques et d’écologiques. Des concepts qui ont, à n’en pas douter, encore de beaux jours devant eux et qui ne sont pas prêts de passer de mode.

Adieu le plastique !

L’économie circulaire est en fait une réponse concrète, voire une antithèse, à l’économie actuelle se voulant linéaire. Ce concept voit sur le long terme, car toutes les étapes sont préalablement réfléchies pour éviter un quelconque gâchis. Une vision de la consommation qui devrait être  boostée »[5] par des mesures telles que la loi sur l’obsolescence programmée[6] et la loi transition énergétique pour la croissance verte[7] toutes deux promulguées en 2015. Plus récemment en 2017, ce fut le tour des sacs plastiques à usage unique à la caisse des commerces d’être « mis à l’index »[8][9].

Malgré toutes ses bonnes intentions, la France a encore beaucoup de chemin à faire avant de se positionner confortablement dans la moyenne européenne (qui est de 30% tandis que nous sommes à 20%[10]) en matière de récupération des déchets plastiques. Sachez que nous souhaitons atteindre la note parfaite pour l’année 2025.[11]

Recycler les bonnes idées.

Cet objectif semble ambitieux (celui du 100% de déchets plastiques recyclés), mais chez Candéliance, nous sommes convaincus que nous pouvons y parvenir grâce à notre savoir-faire et nos bonnes idées. Il suffirait peut-être juste de leur donner un peu de lumière, en les valorisant et en les encourageant ? C’est ce que nous tenterons de faire dans cet article et qui sait ? Donnerons-nous de l’élan à l’économie circulaire? Peut-être créerons-nous un « effet domino »[12] et réussirons à vous inspirer vous aussi? Une chose est sûre, nous en serions plus que ravis !

«Les emballages plastiques sont partout et possèdent un défaut de conception important: ils ont été conçus pour durer éternellement alors qu’ils ne sont utilisés que quelques secondes seulement puis jetés très facilement. Cela suit un processus de production linéaire, de l’utilisation à l’élimination. Nous voulons transformer ce processus linéaire en une boucle que nous pourrions fermer afin de créer de nouveaux produits à partir de déchets. »[13]

Savoir conjuger le verbe « Trier .»

Vous avez certainement entendu parlé de l’impression 3D ? Mais vous ne saviez peut-être pas qu’il permettait d’imprimer des bancs faits de vos déchets plastiques ? Cette initiative hollandaise fait partie du projet « Print your city ! »[14] et a pour objectif d’encourager le tri. Par la même occasion, ils souhaitent voir réduire le taux annuel d’ordures (Celui-ci s’élevant à 23 kg par Amstellodamois[15][16])
Une chose est sûre ! Chez Candéliance, ce projet nous donne une « bonne impression » et vous ?

Sachez que, « 8 millions, c’est le nombre de mégots jetés chaque minute dans le monde. Les deux tiers terminent dans la nature, les caniveaux ou les trottoirs. Ces déchets représentent une menace importante pour l’environnement sachant qu’un seul mégot peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau ! »[17]

La deuxième vie d’une cigarette.

Ce constat alarmant inspira l’entreprise MéGo qui décida de donner une deuxième vie à ce que les fumeurs laissent impunément derrière eux. Vous l’aurez compris, elle collecte les mégots de cigarettes et elle en fait du mobilier urbain. Pour ce faire, elle « trie, dépollue et thermocompresse les filtres de cigarettes afin d’obtenir de la matière plastique. »[18]

« Depuis la création de l’entreprise il y a environ un an, ce sont entre 4 et 5 tonnes de mégots qui ont été collectés. C’est-à-dire plus de 2 000 000 de déchets de cigarettes et 2 000 000 m3 d’eau non polluée. »[19]

Cette initiative se nourrit des mégots venant d’un peu partout :particuliers, associations mais aussi des petites et grandes entreprises.[20]  Il suffit juste de vous inscrire sur leur site internet. Sachez que l’offre de base est abordable[21], vous aurez donc toutes les raisons de souscrire à ce beau projet écologique.

Vous aussi, faites une différence !

Chez Candéliance, nous vous encourageons à adopter les bons réflexes. Car oui, nous sommes convaincus que nous pouvons tous contribuer à améliorer notre quotidien et le rendre plus vert. Cela peut sembler bête, mais sachez qu’un achat est un vote ! Alors n’encouragez pas la production de plastique à usage unique, le suremballage par exemple. Lors d’un déménagement ou d’un grand ménage, pensez à offrir une seconde vie à vos produits que vous ne considérez plus à leur juste valeur. De ce fait, vous pouvez les donner, les troquer ou bien les revendre.

Dans le prochain article, nous verrons ensemble un autre projet concret d’économie circulaire. A n’en pas douter, vous serez porté par cette entreprise inspirante et inspirée. Si vous ne pouvez pas attendre, tournez-vous naturellement vers notre experte en Aménagement urbain :
Anaïs Landrieu au 06 23 32 24 74.

[1] https://www.futura-sciences.com/maison/actualites/batiment-dechets-plastique-recycles-mobilier-urbain-69267/

[2] https://www.huffingtonpost.fr/2016/01/19/2050-plastique-ocean-poissons-forum-davos_n_9019180.html

[3] Soit : « Décevoir les attentes, ne pas contenter pleinement, frustrer par une insuffisance »( Source Languefrancaise.net)

[4] Source : ADEME, 2014. Economie circulaire : Notions

[5] Soit un « Accélérateur » (Source Larousse)

[6] « L’obsolescence programmée est une stratégie visant à réduire la durée de vie d’un produit pour augmenter son taux de remplacement et provoquer un nouvel achat prématurément. »( http://obsolescence-programmee.fr/)

[7] « La transition énergétique vise à préparer l’après pétrole et à instaurer un modèle énergétique robuste et durable face aux enjeux d’approvisionnement en énergie, à l’évolution des prix, à l’épuisement des ressources et aux impératifs de la protection de l’environnement. »( https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/loi-transition-energetique-croissance-verte)

[8] https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/04/23/dechets-recyclage-reutilisation-qu-est-ce-que-l-economie-circulaire_5289558_4355770.html

[9] Soit « Exclure, rejeter, mettre de côté, par extension. » (Source Linternaute)

[10] https://www.economiecirculaire.org/static/h/les-enjeux-de-leconomie-circulaire-pour-les-collectivites.html#page1:local

[11] https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/developpement-durable/recyclage-de-plastique-ou-en-est-la-france_122563

[12] Soit une « Réaction en chaîne, suite de causes à effets, réagissant en chaîne suite à une première action. » (Source Reverso)

[13] http://www.casabee.eu/mobilier-urbain-imprime-en-3d/

[14] Nous vous invitons à regarder leur vidéo : https://vimeo.com/235372092

[15] http://www.casabee.eu/mobilier-urbain-imprime-en-3d/

[16] De notre côté, les Parisiens son 460kg chacun annuellement. (http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/ile-de-france-chaque-francilien-produit-52-kg-de-dechets-de-moins-qu-en-l-an-2000-21-01-2018-7514118.php)

[17] https://www.wedemain.fr/Du-mobilier-urbain-concu-a-partir-de-megots-de-cigarettes-recycles_a3310.html

[18] https://www.wedemain.fr/Du-mobilier-urbain-concu-a-partir-de-megots-de-cigarettes-recycles_a3310.html

[19] https://www.wedemain.fr/Du-mobilier-urbain-concu-a-partir-de-megots-de-cigarettes-recycles_a3310.html

[20] Les organisations ou les entreprises d’une taille assez importante reçoivent un kit permettant la création d’une zone fumeur où tous les éléments sont en mégots (cendriers, marquages au sol et le banc)

[21] Soit des offres débutant à 45 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top
%d blogueurs aiment cette page :