L’innovation est-elle forcément synonyme de progrès ?

Sécurisation passages pietons

Innovation et technologie sont intimement liées dans l’histoire des idées. C’est d’ailleurs l’économiste et professeur de science politique autrichien Joseph Schumpeter qui le premier théorisa ce lien. Analysant le système économique capitaliste, il met en avant la puissance de l’innovation en tant que moteur du progrès économique.

Cette théorie, si elle est par ailleurs la première à porter autant d’attention à l’innovation dans les systèmes économiques, a pour autant une connotation très technologique et n’aborde pas ou peu la question du progrès social.

L’évolution de la notion d’innovation

La notion d’innovation, qui jusqu’alors, était restée cantonné à une définition très technologique va s’élargir durant les années 90, à la faveur notamment d’une organisation supranationale, l’Union Européenne. Dans son livre vert sur l’innovation de 1995 l’institution élargit cette définition et l’associe également au progrès social.

L’évolution de la notion d’innovation

On assiste aujourd’hui au sein du modèle Smart City, à l’avènement d’une course à l’innovation, symbole de l’arrivée des logiques entrepreneuriales dans la gouvernance urbaine. En effet, chaque territoire, chaque collectivité qui développe une politique Smart City se doit de créer sur son territoire un espace dédié à l’innovation.

Cet espace prend souvent la forme d’un cluster, voire d’un incubateur d’entreprises, essentiellement concentré sur le secteur technologique. Hackathons, accélérateurs, workshops, afterworks tech, le vocabulaire lié à ces lieux de rencontres est foisonnant. La multiplication de ces hubs de l’innovation technologique est, en outre, portée par un contexte favorable à l’expansion du modèle start-up.

Le modèle start-up et ses défauts

Il n’est pas garanti que dans le modèle start-up, ces innovations basées sur l’utilisation de la technologie aboutissent à des innovations sociales, qui sont nécessaires à la vitalité du territoire urbain.

D’autre part, ce modèle de la start-up est intimement lié aux logiques de l’économie libérales, se basant très souvent sur l’usage de données qui peuvent être personnelles, échangées contre un service et parfois de la publicité.

L’innovation sociale au cœur de la ville

L’irruption de ce modèle dans la gestion urbaine est aujourd’hui de plus en plus avérée. Or, tous les services n’ont pas vocation à devenir commerciaux. Des modèles pourtant plus utiles lorsqu’il s’agit de traiter des questions urbaines comme la lutte contre la pollution ou les inégalités, notamment l’économie sociale et solidaire, en prenant l’exemple de la coopérative de livreurs Coopcycle, face à son équivalent start-up Deliveroo.

À vouloir trop mettre en avant l’innovation, la Smart City dans sa version technologique présente pourtant le risque de négliger l’aboutissement le plus utile pour la ville : l’innovation sociale.

Comment un passage piétons peut-il être une innovation sociale ?

La sécurité aux abords des passages pour piétons est une véritable problématique. En 2017, 138 personnes en France ont perdu la vie sur un passage piétons, malgré les efforts des municipalités pour réduire les risques.

D’autres problématiques viennent s’ajouter à celle de la vitesse autorisée aux abords des passages piétons, et de la suffisance de la visibilité obtenue par l’éclairage. On pense notamment au temps de traversée : est-il suffisant pour les personnes âgées, pour les jeunes enfants, ou encore, pour les personnes à mobilité réduite ?

L’un de nos partenaires a mis au point une solution innovante permettant de répondre à plusieurs de ces problématiques : un passage piétons intelligent et lumineux. Un système innovant qui permet, grâce à des panneaux de signalisation lumineux verticaux équipés d’un système de détection fine capables d’ignorer les passants sur le trottoir, de détecter uniquement les personnes s’engageant sur le passage pour piétons. Dès qu’un piéton souhaitant traverser est détecté, des pavés lumineux disposés au sol s’illuminent afin d’en avertir les conducteurs. Un système intelligent capable également d’adapter le temps de traversée nécessaire en fonction du type d’usager.

Cette solution est un véritable exemple d’innovation sociale. Elle permet d’améliorer la sécurité de tous les usagers en ville, et offre notamment la possibilité aux personnes âgées ou en situation de handicap de prendre le temps de traverser sereinement. Une innovation très importante pour favoriser la sécurité des citoyens face aux problèmes de circulation. Une belle initiative pour une ville inclusive !

Laissez un commentaire