Illuminer les bâtiments remarquables pour s’approprier la ville

Pour les communes françaises, l’éclairage public représente une somme considérable du budget municipal. Car il est vrai, pour que chaque citadin puisse se repérer facilement dans les rues nocturnes, un éclairage performant doit être développé sur l’ensemble du territoire. Mais cela coûte cher. Par ailleurs, au delà de l’aspect financier, la présence permanente de lumière pendant la nuit a pour conséquence de dérégler les rythmes biologiques de nombreuses espèces que l’on retrouve en ville.

Les services communaux de la ville de Metz ont bien saisi la complexité de la situation : les usagers doivent conserver un certain confort d’utilisation des espaces publics mais un maximum d’économies doit être effectué, tout en préservant l’environnement ! Pourtant, les messins semblent relever à merveille ce défi, qui intègre par ailleurs une volonté de réduire de 40% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. La rénovation du plateau piétonnier en 2017 a par exemple permis de réduire de 65% la consommation énergétique, alors même que l’éclairage a été doublé !

Illuminer les bâtiments remarquables pour s’approprier la ville

Alors comment la municipalité s’y est-elle pris pour réussir ce fameux tour de passe-passe, qui leur permet de réduire d’année en année le nombre de kilowattheures consommés ?

Par l’utilisation de LED astucieusement choisies et de technologies adaptées aux contextes urbains de la ville ! Parmi les 16 667 points lumineux présents dans la ville, l’unique éclairage vétuste de la cathédrale représente déjà la moitié de la puissance offerte aux bâtiments remarquables. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’un nouveau plan d’éclairage a été lancé par les services communaux pour illuminer le lieu de culte. L’objectif est de repenser l’éclairage de ce bâtiment phare légèrement en hauteur, visible depuis une grande partie de la ville, de manière à conserver son aspect très artistique et identitaire tout en diminuant au maximum le montant de la facture électrique.

En fait, Metz le prouve par sa volonté à repenser l’intégralité de son éclairage public, la réalisation d’économies budgétaires et le respect de l’environnement ne riment pas avec une dégradation des services destinés aux usagers. Au contraire : une réflexion subtile sur l’apport de la lumière en ville permet de mettre en valeur les bâtiments remarquables de la cité et ainsi d’en dévoiler un nouveau visage, nocturne, mais toujours attractif.

Laissez un commentaire