Économies budgétaires et hausse des dépenses : une équation complexe

Budget collectivité

© Freepik

Gérer une commune n’est pas chose aisée. Entre répondre aux requêtes des habitants, gérer les différentes activités, la baisse des dotations de la part de l’État et la hausse des dépenses, il peut parfois être difficile d’atteindre vos objectifs.

Des dotations en baisse

2018 a été une année difficile pour les maires. Malgré l’affirmation que les dotations faites aux communes n’étaient pas en baisse de la part de Mr Ferrand (Président de l’Assemblée Nationale), on peut noter quelques disparités qui amènent à nuancer ces propos. L’an dernier, l’Association des Maires de France (AMF) tirait déjà la sonnette d’alarme sur la baisse des dotations de l’État pour 47% des communes, et cela malgré la légère hausse du montant total. Selon l’AMF, les communes concernées par la baisse des dotations sont notamment des communes de petites tailles, à faible potentiel financier.

Il existe différentes dotations de l’État aux communes. L’une des plus importantes, la DGF (Dotation Globale de Fonctionnement) permet notamment de financer les dépenses courantes des collectivités comme la rémunération du personnel, l’entretien des locaux, les fournitures etc. En 2014, la DGF représentait 40 millions d’euros. En 2017, elle ne représentait plus que 30,9 millions d’euros. Une baisse qui impacte de nombreuses communes dans la gestion de leur budget.

Une hausse des taxes et impositions locales

En 2017, l’État avait annoncé la suppression progressive de la taxe d’habitation, à commencer par une baisse de 30% pour les ménages les plus modestes en 2018.  Cependant, 6 000 communes ont quand même vu leur taxe d’habitation augmenter. Les internautes et ménages se sont donc insurgés faisant ainsi naître le mouvement #BalanceTonMaire sur Twitter.

Comment expliquer ce phénomène ? L’État n’a pas totalement la main sur cet impôt. Pour faire face à la baisse de dotations, certains maires ont donc pris la décision d’augmenter le taux de leur taxe d’habitation. C’est également le cas pour la taxe foncière pour laquelle le taux a par exemple augmenté de 28% pour la ville de Nice. Ces hausses ont naturellement provoqué le mécontentement des habitants des communes concernées.

Le sujet de la suppression progressive de la taxe d’habitation fait encore polémique et est encore au cœur du débat suite à la mise en place du mouvement des « Gilets Jaunes ». Une affaire à suivre…

Votre défi est donc de faire face à une éventuelle baisse des dotations de la part de l’État, au mécontentement des habitants de votre ville dans le cas où vous augmentez certaines taxes pour assurer votre budget, mais aussi d’assumer les dépenses de fonctionnement et d’investissement afin de satisfaire les requêtes de vos habitants. 

Quels postes de dépenses optimiser ?

Il peut s’avérer compliqué de faire des économies budgétaires dans ce contexte. Ce n’est pourtant pas chose impossible. Voici quelques exemples de postes de dépenses que vous pouvez analyser et optimiser afin de gérer au mieux le budget de votre commune :

  • Les dépenses énergétiques

Il est par exemple tout à fait envisageable qu’une rénovation de certains bâtiments permette de faire des économies énergétiques. Vous pourriez également par exemple vérifier l’état de vos éclairages tant dans vos bâtiments que sur vos voieries, l’utilisation de nouvelles technologies en éclairage pourraient en effet vous faire économiser une belle somme !

  • La gestion de l’eau

Par exemple, il est possible d’envisager la récupération des eaux pluviales pour les sanitaires, le nettoyage et arrosage.

  • La maintenance

Pour laquelle, opter pour une approche projet en coût global permettrait une réduction des coûts d’entretien grâce à la pérennité des produits.

Je pense également aux dépenses concernant la mobilité, ou encore, la gestion des déchets.

 

Dans mon prochain article, je vous ferai part de quelques astuces concrètes vous permettant de faire des économies sur les factures de votre commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top
%d blogueurs aiment cette page :