Le défi de l’intelligence au cœur de la Smartcity

En 2050, nous serons tous urbains( ou presque à 70%! ) La population mondiale aura la ville comme principal terrain de jeu. Nous ferons face à des cités surpeuplées qui, pour demeurer intelligentes, devront optimiser et mutualiser toutes sortes d’informations(Data) et des compétences variées. Pour avoir les moyens et la technologie nécessaires à leurs idées, elles devront s’allier au privé, à des géants tels qu’IBM et Microsoft par exemple. Ceux-ci ont déjà flairés la bonne affaire et n’attendent que ça ! La smartcity se présentera de plus en plus sous forme d’un triptyque composé du public, du privé et du citoyen. Un univers où Le citoyen sera au cœur de l’équation urbaine et, fait nouveau, il sera un élément actif.

Mais sous quelle forme se présente la « Smartcity » ?
La ville intelligente est un espace versatile, sur-mesure et spontané: De la rue connectée au mobilier urbain communiquant, elle n’a pas qu’un seul visage. « Les espaces publics sont des emplacements fréquentés par des ‘’publics’’ »Il n’est donc pas question ici de «one smart fits all ».
Heureusement pour nous, les routes seront de plus en plus optimisées : elles produiront de l’énergie par des panneaux photovoltaïques et elles réduiront leur propre vacarme, celui de nos déplacements, par un revêtement innovant.

La simplicité volontaire.
Aujourd’hui et surtout demain, tout sera destiné à changer de visage, évoluer, se bonifier; du mobilier urbain aux stationnements, en passant par l’éclairage public. « L’hybridation sectorielle est aussi favorisée par le numérique qui permet la connexion de plusieurs systèmes » N’est-il pas agréable de profiter du WI-FI, même lorsque nous sommes loin de la maison ? Donnez des nouvelles n’a jamais été aussi simple et intuitif.

Quand le réel rencontre le virtuel.
L’espace public se présente désormais en ami, en allié, en nous simplifiant la vie. Nos lieux collectifs sont beaucoup plus agréables, depuis que la technologie s’y est installée. La ville intelligente joint l’utile à l’agréable aussi bien que le réel et le virtuel. Dans cette optique, vous trouverez les « Beacon » qui proposent de dialoguer avec l’usager ou le touriste. Ces personnes pourront, grâce à leur mobile, parcourir la ville et seront orientés par une application. Rappelez-vous du phénomène de l’été 2016, le fameux « Pokémon Go » ! Un autre bel exemple d’une rencontre réussie entre le monde réel et le virtuel.

L’hybridation au cœur de nos villes.
Les support jadis monotones sont devenus multifonctionnels :  Ils nous transmettent des messages (sonores ou visuels) suivant le rythme de la vie urbaine. Ils rechargent nos batteries, sous tous les sens du terme, en nous invitant à nous asseoir et à y brancher nos mobiles et autres technologies. Les cyclistes ne sont pas oubliés, car les mâts peuvent proposer un support à vélos. De leur côté, les QR code offrent un véritable dialogue avec l’usager. La sécurité étant un véritable enjeu urbain, certains sont ingénieusement outillés de caméras de vidéosurveillance.

« Ce sont ces choix qui permettront de souligner la personnalité d’un aménagement et apporteront ponctuellement de nouveaux usages dans l’espace considéré. »

Les lumières de la ville.
Dans cette volonté d’être de plus en plus intelligente et innovante, la cité n’a pas fini de nous étonner par sa merveilleuse capacité d’adaptation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top
%d blogueurs aiment cette page :