La luminothérapie : une cure de lumière.

« Durant la période hivernale, les journées sont courtes et la luminosité moins intense. Celle-ci passerait de 100 000 lux (unité de mesure de la luminosité) les jours d’été ensoleillés à parfois à peine 2 000 lux les jours d’hiver »[1]

L’arrivée prochaine des mois en « BRE » vous fait frémir ? Malheureusement vous ne faites pas partie de ces chanceux pouvant fuir vers le soleil ? Consolez-vous ! Sachez qu’il y a des alternatives qui ne sont pas sur ordonnance ! Pourquoi ne pas installer un peu de soleil au bureau ou à la maison et, surtout, le faire vous-même ? La luminothérapie est une véritable source de bien-être et ne demande qu’un faible investissement en temps et en argent.

Un siècle de lumière.

C’est en 1984 que des médecins eurent la brillante idée de se servir de la lumière pour traiter la dépression saisonnière. [2] C’est donc près de cent ans après sa découverte que la luminothérapie se mérita un peu de lumière. Toutefois, il a fallu attendre l’année 2005, pour que son efficacité soit enfin reconnue. [3]

« Plus qu’une simple thérapie alternative, la luminothérapie est un traitement médical à part entière approuvé et recommandé par des praticiens et des organismes internationaux qui font autorité dans le monde de la santé et du bien-être »[4]

Éloignez-vous du bistouri !

Elle est aujourd’hui recommandée par de nombreux spécialistes de la santé : ( médecins psychiatres, naturopathes, etc.) Cette découverte nobélisée est proposée dans de nombreux traitements , elle sait traiter certaines maladies de la peau, elle contribue aussi à son élasticité et à sa cicatrisation.

« La photothérapie est une alternative à la chirurgie et à l’injection en matière de rajeunissement de la peau. La longueur d’onde de 630 mm de la LED pénètre jusque dans l’hypoderme et stimule le collagène. »[5]

Une lumière bienveillante.

Et ce n’est pas tout ! La luminothérapie améliore le système immunitaire, elle aide au sommeil et influe sur sa qualité… Elle aurait même une influence sur les troubles boulimiques et ceux de la démence… Elle est également utilisée pour soulager le « jet lag »[6] et les déséquilibres du travail nocturne. Malgré tout, son domaine de prédilection est toujours le traitement et la prévention des dépressions.

Une lumière pour tous !

En plus de son rayon d’action très large, la luminothérapie a très peu de contre-indications et celles-ci ne concernent que le public ayant ou susceptible d’avoir un souci d’ordre ophtalmique[7](cataractes, maladies de la rétine, etc.)ou bien ceux sous médication aux effets photosensibles. Pour les autres, tous peuvent adopter cette thérapie de lumière et jouir de ses nombreux bienfaits.

« Dans le cadre des dépressions hivernales la plupart des études montrent une efficacité dans environ 70% des cas. Le début d’un effet thérapeutique étant généralement perçu entre le 4e et le 7e jour de traitement. »[8]

Exigez une lumière de qualité.

En ce qui concerne le matériel utilisé, les spécialistes exigent l’usage d’une lampe certifiée CE[9] et demandent à ce qu’elle n’émette pas d’ultraviolet. Pour s’assurer l’efficacité du dispositif choisi, l’intensité devra se situer entre 2 500 et 10 000 lux  et vous la placerai à environ 30cm de vous[10][11]. La prescription standard est de prendre une dose de trente minutes de lumière tous les jours, le matin (certains parlent même de le faire avant 8 heure.)[12]

Une thérapie universelle.

La durée du traitement dépend de sa géolocalisation, car les Nord-Américains s’y prêtent tout l’hiver, tandis que de leur côté, les Européens jugent qu’une période de deux semaines d’exposition est amplement suffisante. Sachez qu’il vous sera nécessaire d’être rigoureux pour que votre traitement puisse être efficace et satisfaisant.

Pour prolonger l’été…

Il est intéressant de préciser que la luminothérapie est disponible à la location dans certaines pharmacies, à la vente( compter au moins 150 euros pour un matériel de qualité.[13]) ou à la séance chez un professionnel. Bref, informez-vous ! Car les mois en « BRE » arrivent bientôt !

[1] https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=depression_saisonniere_pm

[2] https://www.santemagazine.fr/medecines-alternatives/approches-naturelles/luminotherapie-176995

[3] https://www.santemagazine.fr/medecines-alternatives/approches-naturelles/luminotherapie-176995

[4] https://www.lumino-therapie.fr/

[5] https://www.cosmopolitan.fr/,reduire-les-rides-et-ameliorer-la-peau-avec-la-phototherapie,1922802.asp

[6] fatigue due au décalage horaire (source Larousse)

[7] Si vous avez le moindre doute, consultez votre spécialiste de la vision.

[8] http://www.ch-sainte-anne.fr/Offres-de-soins/Psychiatrie/Psychiatrie-adulte/C.-M.-M.-E./Activites-specifiques

[9] Le marquage CE confère, par défaut, le droit de libre circulation sur l’ensemble du territoire de l’Union européenne (de l’EEE, en fait). (source Wikipédia)

[10] Cette distance peut varier selon la lampe utilisée.

[11] https://www.santemagazine.fr/medecines-alternatives/approches-naturelles/luminotherapie-176995

[12] https://www.lareponsedupsy.info/DepressionSaisonniere

[13] https://www.topsante.com/medecine/psycho/deprime-saisonniere/deprime-insomnie-la-luminotherapie-peut-vous-aider-615188

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top