L’école recyclée, l’endroit où germent les bonnes idées et les réflexes des futurs éco-citoyens

Façade de l'école recyclée

Vous serez d’accord avec nous, l’école est un incroyable levier en ouvrant les horizons de nos futurs citoyens. Depuis l’instauration de la fameuse loi de Jules Ferry en 1881-1882[1], le visage de l’éducation a beaucoup changé, comme notre société. Toutes deux n’ont donc jamais cessées d’évoluer.

L’herbe est-elle plus verte ailleurs ?[2]

La France est une grande instigatrice de phénomènes qui ont marqués leurs époques ou même les esprits. Malgré notre statut historique de visionnaire, nous aurions beaucoup à apprendre en regardant les initiatives géniales nous venant de l’étranger. Prenons par exemple la « Escuela Sustentable »[3] de Jaureguiberry, en Uruguay, un projet qui est un véritable exemple à suivre et porteur d’espoirs.

« L’objectif de l’école est d’être autosuffisante et en harmonie avec l’environnement, tout en offrant les conditions idéales pour les enfants du village. Ainsi, l’édifice est conçu pour pouvoir générer son électricité, son chauffage et son eau courante. »[4]

Un vaisseau de terre.

Un projet écologique signé Michael Reynolds[5], cet architecte américain père du concept des « Earthship »[6] a offert à ce petit village uruguayen plus qu’une simple école, il leur a édifié la première école durable d’Amérique latine.

« C’est une bonne chose d’éduquer les enfants au développement durable dès leur plus jeune âge afin qu’ils grandissent avec ces connaissances »[7] soutien l’architecte.

Les matériaux de demain ?

Vous vous demandez certainement ce qu’a cette école de plus que les autres ? Ce petit « je-ne-sais-quoi »[8] la rendant unique et l’ornant d’un tel titre ? Nous pourrions résumer cela à ses « 2.000 pneus, 3.000 bouteilles en verre, 1.500 bouteilles en plastique et 12.000 canettes qui ont été mis bout à bout, avec du bois, du verre et du ciment. »[9] En fait, cette école doit beaucoup au recyclage, étant construite à près de 70 pour cent de produits ayant mérité une seconde vie.[10]

Le sable optimise les solutions.

Résumer ce projet à cette unique fonction serait bien peu dire face à l’immensité du défi relevé en ces lieux devenus emblématiques et qui, nous l’espérons, provoquera un « effet domino » . Chez Candéliance, nous ne pouvons pas passer sous silence la technique utilisée pour optimiser les pneus pour la construction. Ceux-ci sont ensablés comme notre Terrain multisport ! Cependant ici, le sable vient emmagasiner la chaleur, ce qui permet de tempérer ce lieu d’instruction, la nuit tombée.

Une école digne de « Garbage warrior ».

Comprenez que cette école est en grande partie faite d’objets recyclés, ce que nous, le « commun des mortels »[11] appelons naïvement des déchets… Pour Le « Garbage warrior »[12](Surnom donné à l’architecte) ces éléments sont de véritables matériaux de construction et n’ont rien à envier à ceux dit « conventionnels ». Rappelez-vous d’un sujet que nous avons traité ensemble préalablement, celui de l’économie circulaire. Cette école en est un autre bel exemple !

Une nouvelle vision sur le monde.

En plus,  cette école permet aux enfants d’apprendre comment ils peuvent concrètement prendre soin de « la planète bleue »[13]. Les thématiques relatives à la protection de l’environnement reviennent plus souvent qu’autrement, elles sont plus que récurrentes.

« Ils (les enfants) se consacreront alors au développement de nouveaux projets de construction durable afin de permettre aux hommes et aux femmes de vivre plus en harmonie avec la nature. »[14]

Vocation : Nourrir l’esprit.

Pour ce faire, les enseignants eurent droit à une formation pour qu’ils puissent avec plus de facilité et d’intuition fertiliser et nourrir le débat autour des valeurs écologiques que prônent ouvertement l’établissement. « Dès que j’aborde un sujet autour du développement durable ou du changement climatique, je prends les éléments de l’école en exemple. »[15] explique Rita Montáns, l’une des trois enseignantes.

Un projet digne d’un conte de fées.

Son architecture est aussi audacieuse qu’ingénieuse, et elle permet de tout optimiser. Car oui, cette maison qui pour certains a des airs de maison de « Hobbit »[16].Elle récupère l’eau de pluie qui sera par la suite maintes fois utilisée et qui servira aux toilettes, mais aussi au potager. Un espace vert jouissant d’une baie vitrée permet aux enfants de découvrir le jardinage et l’auto-suffisance alimentaire.

La tendance du pouce vert.

Ils ne font pas que prendre soin de leur jardin, ces petits jardiniers « en herbe »[17] sont amplement récompensés, car ils dégusteront le fruit (ou plutôt les fruits) de leurs efforts en cantine. Vous l’avez compris ! Il ne faut pas se fier aux apparences ! Cet établissement moderne est une œuvre d’un architecte viscéralement « écolo » et non pas de l’énigmatique auteur, J.R.R Tolkien ![18]

« Les enfants ne font pas qu’apprendre les principes du développement durable, ils les vivent. »[19]

Une énergie verte et durable.

Et ce n’est pas tout ! Dans ce projet, rien n’est laissé au hasard et c’est le moins que l’on puisse dire ! Même son électricité est teintée de vert ! Une autosuffisance en énergies permise par ses panneaux photovoltaïques[20].  Rappelez-vous ! Chez Candéliance, nous faisons un point d’honneur à mettre en lumière les initiatives respectueuses de l’environnement, telles que les énergies vertes, c’est-à-dire celles de demain !

Un jour nous récolterons les fruits.

Madame Alicia Alvarez, la directrice, est déjà impatiente de voir un jour les retombés de ce projet « grandeur nature »[21] , car elle est convaincue que ce projet aura fait pousser de futurs « éco-citoyens »[22]. Elle et son personnel enseignant, mais aussi les parents d’élèves se délectent de voir germer les bons réflexes chez les tous petits, et ce, au quotidien. Elle est intimement persuadée que « La graine est déjà plantée. »[23]

« Un apprentissage qui pourra les amener à innover dans leur quotidien, et ainsi aider la communauté tout entière à sortir de la pauvreté grâce à la réutilisation des déchets, tout en tirant profit des ressources naturelles. »[24]

 

A vous de tester vos connaissances 

 

 

[1] « La loi sur l’enseignement primaire obligatoire vise deux objectifs : rendre l’instruction obligatoire, bien sûr, mais aussi laïque. » (Source Sénat)

[2] « L’herbe est toujours plus verte ailleurs

Signification : expression française servant à donner l’impression que les autres vivent mieux et que c’est mieux ailleurs. » (Source expressions-francaises)

[3] Voulant dire : « école durable. »

[4] https://www.consoglobe.com/ecole-durable-amerique-latine-cg

[5] « Garbage warrior » est un architecte américain spécialisé dans l’écoconstruction et père du concept breveté des « earthship ». Son entreprise s’appelle Earthship Biotecture.

[6] Voulant dire : « Vaisseaux de terre. »

[7] https://www.bastamag.net/En-Uruguay-l-experience-d-une-ecole-recyclee-100-autonome-en-eau-et-en-energie

[8] « Chose qu’on ne peut définir. » (Source Linternaute)

[9] https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/en-uruguay-la-premiere-ecole-100-durable-d-amerique-latine_106173

[10] https://mrmondialisation.org/ils-creent-la-premiere-ecole-ecologique-et-auto-construite-en-urugay/

[11] « La majorité des personnes, pour les gens en général. » (Source Linternaute)

[12] Soit « Le guerrier des ordures. »

[13] Surnom donné à la planète terre.

[14] https://www.bastamag.net/En-Uruguay-l-experience-d-une-ecole-recyclee-100-autonome-en-eau-et-en-energie

[15] https://www.bastamag.net/En-Uruguay-l-experience-d-une-ecole-recyclee-100-autonome-en-eau-et-en-energie

[16]« Les Hobbits, également appelés Demi-hommes ou Periannath, forment un des peuples d’Hommes vivant en Terre du Milieu, dans le légendaire de l’écrivain britannique J. R. R. Tolkien. » (Souce Wikipédia)

[17] Figuré « Qui apprend. Souvent en parlant des enfants. » (Source Linternaute)

[18] John Ronald Reuel Tolkien dite J. R. R Tolkien (1892-1973) est un écrivain, poète, philologue, essayiste et professeur d’université anglais. Célèbre grâce à ses œuvres « Le Seigneur des anneaux » et « Le Hobbit ». (Source Wikipédia)

[19] https://www.bastamag.net/En-Uruguay-l-experience-d-une-ecole-recyclee-100-autonome-en-eau-et-en-energie

[20] « Les panneaux solaires photovoltaïques convertissent la lumière en électricité. » (Source Dictionnaire-environnement)

[21] C’est-à-dire « à taille réelle. » (Source Linternaute)

[22] Soit une « personne participant à l’écocitoyenneté, c’est-à-dire une personne qui vit avec le respect des règles et des principes liés à la préservation de l’environnement. » (Source Linternaute)

[23] https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/en-uruguay-la-premiere-ecole-100-durable-d-amerique-latine_106173

[24] https://www.consoglobe.com/ecole-durable-amerique-latine-cg

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top