Biomimétisme: La ville de demain, une ville inspirée par la nature.

« C’est une réflexion qui vise à se servir de la nature comme modèle pour innover et trouver de nouvelles solutions durables afin d’habiter la Terre d’une meilleure manière. »[1]

Vous avez certainement entendu parler du « Jour de dépassement mondial » ? Cette journée qui ne cesse jamais de tomber plus tôt dans le calendrier, elle était cette année le 1er Août[2]. Un évènement scellant cette machine infernale climatique que nous avons malheureusement nous-même enclenchée par notre aveuglement couplé à notre avidité vis-à-vis de nos précieuses ressources.

L’espoir du biomimétisme.

En réponse à ce constat alarmant, la table se dresse pour laisser la place à toutes sortes d’initiatives pouvant contribuer à notre bien-être semblant grandement menacé. Il est question d’adopter les mobilités douces remplaçant nos véhicules polluants, du recyclage, etc. Chez Candéliance, nous voyons encore plus loin, nous sommes de naturel audacieux et nous aimerions que la ville de demain soit « biomimétique »[3].

Qu’est-ce qu’une ville biomimétique ? C’est une cité qui aurait ouvertement pour source d’inspiration un modèle, jouissant de plusieurs millions d’années d’expérience et de perfectionnement, aboutissant à de concluants résultats. Nous vous parlons ici de la nature, une nature qui est intuitivement respectueuse de son environnement.


L’homme face à la nature.

En fait, l’homme a toujours été fasciné par ce génie et tenta à plusieurs reprises de se l’approprier avec plus ou moins de succès. Pensons par exemple à Da vinci qui s’inspira ouvertement des oiseaux pour ses fameuses machines volantes et, plus près de nous, il y eut l’invention du velcro[4]. Cette source d’inspiration qui est de nature généreuse n’a pas de « copyright », il serait alors dommage de ne pas se laisser bercer par tant de maîtrise.

Saviez-vous que le biomimétisme inspire déjà plusieurs domaines ? Citons la fourmi qui contribua au GPS WAZE, au gecko pour les télévisions suspendues, la mouche et la feuille d’aulne pour les panneaux solaires, etc. Dans le biomimétisme, c’est littéralement ; « The sky is the limit ! »[5]

« Si le biomimétisme trouve toute sa place dans le développement du bâtiment intelligent, elle l’est tout autant pour l’ensemble des domaines de la smart city. »[6]

La ville biomimétique.

Dans le domaine de l’urbanisme, nous retrouvons la ville de Lavasa en Inde. Ce pays, de plus d’un milliard d’individus[7] et réputé pollué, a adapté ses toits pour qu’ils puissent récolter l’eau de pluie des moussons. Cette eau ainsi récupérée est réutilisée et transformée en vapeur pour contrer la sécheresse. Même les chaussées laissent volontiers passer l’eau dans le sol. Cette smartcity[8] s’est sagement inspirée des forêts tropicales, ces techniques ne sont donc pas nées de la dernière pluie[9].

Au Zimbabwe, l’architecte Mick Pearce s’est pour sa part inspiré des termitières pour construire un centre-commercial. Nous sommes alors en 1996. Ce centre-commercial très élaboré[10] jouit d’une climatisation optimale ( sa température demeurant à 22 ou 23 degrés.)[11] C’« est la première construction de cette taille qui s’inspire entièrement d’une invention de Dame nature.»[12] Un immeuble tempéré en permanence, et ce, sans chauffage ou air climatisé.(Nous vous invitions à vous informer au sujet de concepts plus ou moins semblables, dont celui d’« HygroSkin »[13] et celui de « L’ours blanc du Centre d’art de Singapour »)

« Dans les secteurs de l’immobilier et de l’architecture, les applications sont nombreuses. Qu’il s’agisse d’améliorer l’aération et l’isolation des bâtiments, la solidité des structures ou la qualité des matériaux, de nombreux architectes et designers observent non plus la nature comme un espace à protéger mais aussi comme un modèle à suivre. »[14]

Une équipe inspirée.

Chez Candéliance, nous nous laissons volontiers bercer par mère-nature et devons avouer qu’elle est ,pour nous, une véritable source d’inspiration. Nous sommes fières de bénéficier, grâce à nos nombreux partenariats dans les Hauts-de-France, des solutions rappelant la végétation et qui sont, à la fois, respectueuse de l’environnement.

Vous aimeriez en savoir d’avantage sur nos solutions inspirantes et inspirées ? C’est simple ! Restez connecté à Candéliance et nous vous en dirons un peu plus dans le prochain article.
Pour ceux qui ne pourraient attendre, vous pouvez contacter notre experte.
Anaïs Landrieu
au 06 23 32 24 74

[1] https://www.imaginer-demain.fr/le-biomimetisme-et-le-reve-dune-ville-meilleure/

[2] https://www.actu-environnement.com/ae/news/jour-depassement-1er-aout-monde-global-footprint-31805.php4

[3] Concept défini par Janine Benyus, une naturaliste américaine, en 1997.

[4] En 1948, Georges de Mestral s’inspira de la bardane (plante aux fruits accrocheurs) pour créer le velcro. ( https://www.nexitylab.fr/nouveaux-usages/biomimetisme-ville-imite-nature-durable/)

[5] Voulant dire : « Que le ciel est la limite ! », soit que rien est impossible !

[6] https://www.nexitylab.fr/nouveaux-usages/biomimetisme-ville-imite-nature-durable/

[7] http://countrymeters.info/fr/India

[8] Traduisible par « Ville intelligente. »

[9] « Dans cette expression apparue au XXe siècle, la “dernière pluie” représente ce qui est récent, frais, et est donc à interpréter dans le sens d’innocence et d’ignorance. Dire que l’on n’est pas né de la dernière pluie signifie donc que l’on n’est pas naïf, que l’on a de l’expérience. »( http://www.linternaute.fr/expression/langue-francaise/935/ne-pas-etre-ne-de-la-derniere-pluie/)

 

[10] C’est ses « hautes cheminées centrales qui surplombent le nid. Elles permettent à l’air frais, qui est obtenu par courant d’air en profondeur, de traverser l’habitat et à l’air chaud d’être évacué par le haut. »(

300-600 Woman

[11] https://www.imaginer-demain.fr/le-biomimetisme-et-le-reve-dune-ville-meilleure/

[12] https://www.terraeco.net/Cinq-inventions-geniales-inspirees,42722.html

[13] « Ce bâtiment s’inspire directement de la réactivité de l’armature de la pomme de pin qui réagit en fonction des conditions de son environnement. »( https://www.nexitylab.fr/nouveaux-usages/biomimetisme-ville-imite-nature-durable/)

[14] https://www.nexitylab.fr/nouveaux-usages/biomimetisme-ville-imite-nature-durable/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top
%d blogueurs aiment cette page :