Aménagement urbain et sportif : la réponse aux défis de la crise sanitaire

À l’heure où près d’un être humain sur deux vit en ville et après une crise sanitaire quasi mondiale, les Français ont vu leur quotidien bouleversé par des règles strictes, venues régir leurs modes de fonctionnement. Ce chambardement a eu pour effet de faire rejaillir l’idée du bien-être qui avait parfois été oubliée. La fermeture des salles et l’impossibilité de pratiquer un sport d’extérieur ou collectif les ont donc poussés à adapter leurs pratiques.

Pour certains, le confinement a été le signe d’un arrêt du sport, faute de moyens matériel de proximité. Comme le rappelle l’Académie nationale de Médecine, le sport est bénéfique à la santé. Il est donc nécessaire d’envisager la reprise des activités physiques et sportives de loisir afin d’améliorer la santé physique et mentale tout en corrigeant les effets délétères de l’isolement social.

En revanche, pour d’autres, cela a été l’occasion de s’entraîner différemment, notamment grâce à de nombreux programmes sportifs proposés via les réseaux sociaux ou en pratiquant seul. Pour certains professionnels du sport en salle, on constate une réelle émergence de la pratique autonome, informelle et spontanée du sport urbain. Plusieurs facteurs en sont à l’origine :

  • La montée de l’individualisme.
  • Le besoin de flexibilité (autant en termes de cadre que d’horaires).
  • La gratuité.

Aujourd’hui, c’est environ 46 % des pratiques sportives qui se déroulent en dehors d’un cadre. Les usagers n’hésitent plus à s’approprier les espaces urbains afin de les adapter à leurs nouvelles pratiques sportives. Pour beaucoup, ce changement n’est qu’un préambule, il va aller en s’augmentant. On voit apparaitre de plus en plus de coureur le long des chemins de halage et on constate le nombre croissant de cycliste sur nos routes.

Cette émergence pousse donc les collectivités à devoir faire évoluer leur environnement mais elle les place aussi face à un constat : la forte vétusté des équipements sportifs. En France en 2019, presque 38 % des équipements auraient plus de 34 ans. L’enjeu pour les municipalités est donc de renouveler leurs parcs et de sécuriser leurs concitoyens sportifs. De nombreuses collectivités décident de se tourner vers des solutions simples ne nécessitant que peu de travaux : les parcours santé, les aménagements à destination des cyclistes et les espaces Fitness.

À l’image de notre fournisseur FitPark et de ses agrées garantis 20 ans et après avoir rencontré plusieurs professionnels du monde du sport en salle, l’avis est unanime : la qualité des équipements extérieur est identique à celle des produits de club. Aussi bien adaptés aux confirmés qu’aux amateurs, les agrées fitness permettent les mêmes exercices. Certaines salles de sports proposent même aujourd’hui un accompagnement avec un coach en extérieur et bénéficient des aménagements sportifs mis en place par les municipalités. Attirés à la fois par la simplicité d’utilisation et la résistance mécanique, les coaches utilisent volontiers ces outils pour lier à la fois la technicité de la pratique et le plaisir du grand air ; l’utile et l’agréable.

espace sportif

Après avoir rencontré l’un des coaches utilisant ce type d’équipement, nous avons échangé sur les types de configurations pouvant répondre le mieux aux besoins actuels des usagers. Au-delà de l’aspect pratique de distanciation sociale propre à cette période qu’offre le produit, l’autonomie est pour lui l’atout principale des agrès de Fitness.
Pour lui, les utilisateurs de demain sont les amateurs d’aujourd’hui. Le confinement les a poussés au raisonnement suivant : «la crise que nous traversons est avant tout écologique et je me dois de faire le nécessaire pour la planète et pour mon bien-être». Il s’oriente donc vers des produits à destination des novices, utilisables par tous. À la fois pour débuter un entrainement simple mais aussi pour entretenir une pratique de fond. Pour lui, les produits tels que les vélos (simples ou elliptiques), les rameurs ou les steppers sont des incontournables. Il est difficilement envisageable de créer une station d’entrainement sans y ajouter des produits de cardio.
D’un point de vue renforcement musculaire, les Pec-Press et les Squat sont les plus prisés par ses clients. D’utilisation simple, ils permettent à la fois le travail du haut et du bas du corps. Pour son côté pratique, le Coach est aussi sensible à la fonctionnalité de connectivité des agrès. Avec des prises USB pouvant recharger les appareils électriques, ils permettent d’écouter de la musique tout en effectuant les exercices et donne donc plus d’attractivité et de motivation à la pratique d’une activité sportive.

Pour les usagers plus autonomes, les agrées s’adaptent aussi à leurs désirs de flexibilité. Lorsque l’on sait que 44 % des jeunes de 16 à 25 ans pratiquent leur activité sportive avec un smartphone, il était évidant qu’il fallait doter les agrées d’un code QR, permettant un accès SMART aux conseils d’utilisation des produits et à des vidéos de démonstration. Pour répondre au désir sportif de leurs citoyens connectés, certaines municipalités ont même surfé sur cette vague en créant leur propre application mobile sportive comme Sport Cannes ou Enfor@Lyon.

En réinventant les espaces sportifs, les municipalités redonnent de l’attractivité à leurs zones d’échanges. Il s’agit donc pour elles d’une réelle opportunité : savoir répondre aujourd’hui aux besoins de demain.